10:50 am
Evangile de Dimanche
Evangile du jour
Journal spirituel
Prières
Calendrier de Saint Charbel
Guide du visiteur
Publications
Album photo
Vidéo
Amis de Saint Charbel
Autres sites religieux
Livre d'or
Lettres du pays
Contactez-nous
Plan du site
Déclaration de confidentialité
Download the official Application of the monastery Saint Maron - Sanctuary of Saint Charbel on the App Store
Download the official Application of the monastery Saint Maron - Sanctuary of Saint Charbel on Google Play
Visit our Facebook Page
Evangile de Dimanche

Dimanche de la Résurrection
Marc 16 : 1-8
La Résurrection

1. Après le jour du sabbat, comme le premier jour de la semaine commençait à poindre, Marie de Magdalena et l'autre Marie vinrent visiter le sépulcre. 
2. Et voilà qu'il se fit un grand tremblement de terre : l'Ange du Seigneur descendit du ciel et vint rouler la pierre, sur laquelle il s'assit. 
3. Il avait l'aspect de l'éclair, et sa robe était blanche comme neige. 
4. A sa vue, les gardes tressaillirent d'effroi et devinrent comme morts. 
5. Mais l'ange prit la parole et dit aux femmes : "Ne craignez point, vous : je sais bien que vous cherchez Jésus, le Crucifié. 
6. Il n'est pas ici, car il est ressuscité comme il l'avait dit. Venez voir le lieu où il gisait, et vite allez dire à ses disciples : Il est ressuscité d'entre les morts, et voilà qu'il vous précède en Galilée ; c'est là que vous le verrez. Voilà, je vous l'ai dit." 
7. Quittant vite le tombeau, tout émues et pleines de joie, elles coururent porter la nouvelle à ses disciples. Et voici que Jésus vint à leur rencontre : "Je vous salue", dit-il. Et elles de s'approcher et d'étreindre ses pieds en se prosternant devant lui. 
8. Alors Jésus leur dit : "Ne craignez point ; allez annoncer à mes frères qu'ils doivent partir pour la Galilée, et là ils me verront."
      
Méditation
Quand ce texte extrait de l’Evangile selon Marc est lu à l’église, nous sommes alors au cours de la Résurrection, une fête qui nous révèle l’intervention de Dieu dans l’Histoire, une fête qui rend le Seigneur omniprésent avec nous, une fête qui transforme notre vie quotidienne et sa fin. C’est ainsi que nous nous attachions à l’idée de la résurrection et nos pensées se dirigent vers Dieu. Nous sachons que c’est grâce à Lui que nous marquions notre vie temporaire d’une éternité qui l’accompagne à partir de chaque moment de cette vie. Notre méditation est axée sur la vérité de la Résurrection et sur la manière de la vivre quotidiennement.

Jésus est vraiment ressuscité
Nous déclarons la vérité de la Résurrection avec les croyants des premiers groupes chrétiens et avec les Evangélistes inspirés qui ont exprimé la foi de ces groupes. Nous crions et nous avouons que Dieu a vraiment souffert et a été vraiment crucifié, vraiment mort et vraiment ressuscité. Le Seigneur Jésus a ainsi vaincu la mort et Il nous a appris qu’Il est plus fort que la mort et toutes ses formes.

La foi de l’Eglise s’est référée, à travers les générations, à l’expérience des premiers groupes chrétiens, à l’expérience de femmes qui ont su vraiment que Jésus a souffert, qu’il a été crucifié, qu’il est mort et ressuscité. Cette vérité a changé l’Histoire et l’humanité. C’est une vérité objective de foi dont tout croyant prend compte de l’authenticité et sait qu’à travers sa foi-ci, il rejoint les troupes précédentes, actuelles et prochaines qui reconnaissent Jésus le crucifié, le mort et le ressuscité.
C’est une foi qui avoue la puissance de Dieu, dieu des vivants. Le Seigneur a prouvé cette puissance dans l’Histoire dès la première page que nous connaissons c’est-à-dire dès la Création et la Genèse. L’événement de la Résurrection affirme une procession qui a commencé depuis la Création et se poursuit jusqu’à la fin du monde. C’est la procession de Dieu qui intervient dans l’Histoire conformément à sa Sagesse et sa Volonté révélant ainsi sa charité et sa transformation de l’Histoire des humains quand « il le voit convenable ».

Vivre la Résurrection      
Parmi les grandes expériences du croyant, émane le fait d’avoir le plaisir de penser à ses sujets relatifs à la foi ou d’en parler sans concrétiser leur perspective vitale vraie. Chaque vérité objective de foi, c’est-à-dire qui dépend d’elle-même, est en relation élémentaire étroite avec la vie du croyant. La vérité de la Résurrection l’est de même. Jésus Christ est ressuscité des morts et il a vaincu la mort nous apprenant ainsi que la mort n’a nul pouvoir sur nous, mais plutôt nous sommes les fils de la Vie. Chacun de nous peut se demander combien de fois a-t-il vécu cette vérité qui montre qu’il n’y a rien ni personne dans ce monde qui pourra vaincre le vrai croyant vu qu’il compte sur Dieu et rien ne le battra. Seigneur Jésus veut que nous vivions sa résurrection avec toutes ses dimensions, il veut que nous la rendions propre à nous et ce à travers l’unité avec Lui.
Le croyant poursuit avec un effort quotidien plaisant son engagement à la situation qu’il a choisie en tant qu’époux ou épouse, père ou mère, moine ou sœur, prêtre ou ouvrier ou n’importe quelle autre situation. Il prendra compte que Dieu bénit ses efforts et sa persévérance dans la vie.  Le vrai croyant est celui qui sait que la vie de l’homme est limitée et mélangée avec la croix et que la carence en joie est issue de la limite de la personne, du monde et de la vie sur terre. Mais, il sait cependant que l’injustice, l’iniquité, la difficulté et la crise ne décident pas de l’avenir de l’homme mais que la résurrection et la gloire avec Jésus sont la situation vécue par le croyant. Le croyant est celui qui sait comment contribuer au développement de la civilisation de la vie ou celle de la résurrection là où il se trouve, d’abord en lui-même puis dans les autres. Rien ni personne pourra vaincre un croyant armé de l’union avec le Seigneur. C’est ce que veut dire vivre la résurrection. C’est la concrétisation de la vérité de la résurrection dans la vie quotidienne pour que l’homme la vive dans la vie éternelle qui suit la mort corporelle.